Blog

Étudiants au travail dans le bâtiment « L »

La mission archéologique gréco-canadienne d’Argilos 2019 a pris fin le 6 juillet après 6 semaines de fouilles, consacrées pour l’essentiel à la poursuite du dégagement du grand bâtiment commercial « L ». La fouille a été menée par une grosse équipe, constituée d’une quarantaine d’étudiants stagiaires encadrés par des archéologues et assistés par des ouvriers d’expérience. À cette équipe se sont joints plusieurs spécialistes (archéozoologues, archéobotanistes, céramologues, conservateurs, etc.) et tous ont fait de cette campagne une belle réussite !

Chloe, Silvia, Peter et Isabela dans la pièce « L2 »

L’objectif premier était de terminer la fouille des 12 ateliers/boutiques de ce bâtiment commercial afin d’en préciser les phases d’occupation et les produits qu’on y fabriquait et ou vendait. Nous savons maintenant que la construction du bâtiment remonte au milieu du 6ème siècle avant notre ère, ce qui en fait le plus ancien édifice commercial de la Grèce de l’âge du fer. Les archéobotanistes ont apporté leur concours pour nous aider à comprendre ce qui était entreposé dans ces boutiques.

Les archéobotanistes, Sofia et Anastasia à l’œuvre!

Notre archéozoologue, Angelos Gkotsinas, a poursuivi son étude des ossements provenant de ces échoppes et un nouveau membre de notre équipe, Dimitra Mylona, s’est intéressé aux arêtes de poissons. Les résultats préliminaires de ses analyses indiquent que les habitants d’Argilos, bien que vivant en bord de mer, appréciaient tout autant les poissons des lacs et des rivières de la région. Justine Lefebvre a continué son étude des objets de bronze, Laure Sarah Éthier Boutet celle de la céramique hellénistique.

Les découvertes ont été nombreuses, parmi lesquelles une grosse jarre servant à contenir des liquides, munie d’un bec verseur. Il a fallu beaucoup de patience à notre restauratrice, Vasileia Liakakou, pour nettoyer et remonter ce vase.

Découverte d’une grande jarre.

La restauratrice, Vasileia Liakakou, au travail et Keven Ouellet le curieux !

Il faut aussi rendre compte du travail exceptionnel de nos cuisiniers, Alexandre Perreault et Jeremy Morissette, qui ont du nourrir tous les jours une équipe de plus de 60 personnes !

Buffet froid après une journée de grosse chaleur !

Le cuisinier, Alexandre Perreault, devant son BBQ.

Rappelons que la mission archéologique d’Argilos est une école de fouille où les étudiants stagiaires, en plus de s’initier aux méthodes de fouille, apprennent à différencier les nombreuses catégories de céramique trouvées sur le site. Ils sont donc responsables du lavage et du catalogage des objets trouvés dans la pièce qu’ils fouillent.

Catalogage des objets.

Les samedis sont consacrés à des visites des principaux sites archéologiques et musées de la grande région d’Argilos (Pella, Vergina, Thessalonique, Stagira, etc.). De plus, un long weekend de trois jours est organisé sur l’île de Thasos, où les étudiants, tout en visitant les vestiges archéologiques de l’île, peuvent aussi découvrir les plaisirs de la vie moderne !

En visite à Thasos.

Cette année, en plus de ces activités culturelles, les plus téméraires de nos membres ont escaladé la montagne la plus élevée de la région, qui culmine à 2031 mètres d’altitude !

Au sommet du mont Kerkinis, 2031 mètres !

Voilà donc une autre belle saison de fouille qui tire à sa fin. Un grand merci à toutes et à tous pour avoir fait en sorte qu’elle soit un grand succès !

Jacques Perreault
Professeur Titulaire, Université de Montréal; Co-directeur de la fouille