Categories: 2024

by admin

Share

Categories: 2024

Share

Plaine de la Messara

Nous avons accosté à Héraklion, sous le ciel bleu clair de la Crète, où les montagnes s’étendent, couvertes d’oliviers, où le paysage est marqué par des falaises abruptes qui plongent dans la mer. Partout la nature et l’histoire s’entremêlent.

Gortyne

Première étape : le palais de Knossos. En arpentant les sentiers bordés de lauriers roses et de bougainvilliers, les paons, fiers, jaseurs, nous ont accueillis. Ce site est sans doute le plus célèbre de Crète, étant le centre névralgique de la civilisation minoenne. En marchant à travers les ruines, nous imaginions la grandeur de ce palais avec ses fresques colorées et ses cours majestueuses. Les fresques des dauphins et la salle du trône étaient particulièrement impressionnantes. Nous avons expliqué comment Sir Arthur Evans avait restauré certaines parties du site, ce qui a suscité une réflexion parmi nous sur les avantages et les inconvénients de telles interventions.

Platane mythique de Gortyne, Amélie Gauthier, Histoire de l’Art, Université de Montréal

Puis, nous avons visité le Musée Archéologique d’Héraklion, qui abrite une collection impressionnante d’artéfacts minoens : le disque de Phaistos, le pendentif aux abeilles, les poteries de Kamarès et les statuettes de la déesse aux serpents. Certains étudiants avaient choisi leur objet d’étude dans ce musée riche et nouvellement rénové. La muséologie y était moderne et bien pensée.

Le chat et Rosalie Blaney, Histoire de l’Art, Université de Montréal

Nous avons ensuite pris la route vers la plaine de la Messara, une région fertile où les champs d’oliviers s’étendent à perte de vue. Les cyprès se dressaient fièrement contre le ciel bleu. À Gortyne, notre première halte, nous avons pu voir le célèbre code de lois, gravé sur les murs de pierre : ces lois anciennes, traitant de divers aspects de la vie quotidienne et juridique, sont un témoin éclairant pour comprendre la société grecque antique.

Sur la route, nous avons fait notre première rencontre avec les chèvres crétoises. Elles sont partout, broutant paisiblement ou grimpant habilement sur les rochers, avec leurs clochettes tintant doucement.

Agia Triada

Aprés,  Aghia Triada : les ruines de cette villa royale offrent une perspective unique sur la vie minoenne. Puis de Phaistos, le palais rival de Knossos, la vue sur la plaine de la Messara était spectaculaire. Le disque de Phaistos, découvert ici, reste un mystère fascinant.

Escalier monumental, Agia Triada

Plage Ammoudara, Myralie Roy, Cinéma, Université de Montréal

Direction l’est de l’île, où à Malia nous avons exploré un autre palais minoen. Les vestiges montrent une structure complexe avec des quartiers résidentiels et des ateliers. À Gournia, nous avons marché à travers une ville minoenne bien conservée. Les maisons et les rues pavées offrent un aperçu clair de l’urbanisme minoen.

Gournia, la belle équipe

Nous avons également pris un bateau du port d’Elounda pour se rendre à l’île de Spinalonga, célèbre pour son histoire en tant que léproserie. Les fortifications vénitiennes et les bâtiments abandonnés racontent une histoire poignante. La vue depuis l’île sur la mer est magnifique, les fleurs sauvages poussaient entre les pierres, ajoutant des touches de couleur à ce paysage spectaculaire.

Spinalonga, Amitis Kazemi-Boojar, Psychologie, Université de Montréal

Spinalonga, dessin de Séverine Bastien-Roy, Histoire et études classiques, Université de Montréal

Spinalonga

Le jour suivant, nous avons visité la grotte de Zoniana, connue pour ses formations de stalactites et stalagmites impressionnantes. Ensuite, le musée d’Eleftherna, où nous avons découvert les vestiges des fouilles archéologiques de ce site où les objets exposés montrent une continuité culturelle de l’âge de bronze à l’époque byzantine. Les reconstitutions des buchers, rappelant les descriptions homériques, étaient très instructives sur les rituels funéraires de l’époque.

Monastère d’Arkadi, Alexia Chouinard, Études classiques, Université de Montréal

Le monastère d’Arkadi, symbole de la résistance crétoise contre les Ottomans, était notre étape suivante. Site luxuriant, fleuri, les jardins dans la cour sont colorés de types de roses toutes différentes les unes des autres, les odeurs délicates embaument les sens et rendent l’atmosphère paisible et douce.  Nous avons pris la route vers Réthymnon pour les deux dernières nuitées en Crète. Cette ville portuaire charmante, avec ses ruelles pavées et ses fortifications, a offert une fin parfaite à une journée bien remplie. Nous avons dégusté des plats locaux dans une taverne et exploré le vieux port sous les étoiles.

Monastère d’Arkadi, Justin Ducharme, Histoire et études classiques, Université de Montréal

Monastère d’Arkadi, Laura Di Renzo, Sciences biologiques, Université de Montréal

Journée de randonnée ! Les gorges de l’Imbros. Une des journées les plus appréciées du groupe car elle tranchait avec les activités davantage historiques et archéologiques. Nous vous laissons découvrir les paysages spectaculaires sur les photos prises par des membres de l’équipe étudiante.

Randonnée dans les gorges de l’Imbros, Alexia Chouinard, Études classiques, Université de Montréal

Imbros

Imbros, Yan Natel (Sciences politiques) et Melvin Musabelliu (Informatique), Université de Montréal

Notre périple de découverte en Crète s’achève par une journée tout ensoleillée à La Canée : le groupe a pu déambuler sur les hauteurs des murs de fortification, dans les rues serpentant le centre historique et tomber, au hasard de la marche, sur des   vestiges minoens en plein cœur de la ville. Une nuit sur le ferry nous attendait pour le retour à Athènes où nous profitons de 2 belles journées libres pour terminer l’expérience qui fut incroyablement enrichissante. Chaque site visité a ajouté une nouvelle couche de compréhension à notre étude de l’histoire et de l’archéologie.

Related Posts

View all
  • The final week of the CIG’s Attica-Peloponnese Summer school saw the francophone groups continue their travels. Although they knew the journey was nearing its end, they still had much to discover and many more memories. While the second […]

    Continue reading
  •     Les Propylées, Acropole, Athènes (Photo Karl-Ervin Jean-Pierre, Sciences politiques, Université de Montréal) Après une semaine de cours dans les locaux de l’Institut et de visites des principaux monuments d’Athènes, la première cohorte du nouveau circuit de […]

    Continue reading
  • Earlier this month we welcomed two new interns, Christina Coutsougeras and Brandon Montague, who will be with us at the Institute until the end of July. Christina Coutsougeras is a graduate student studying European Affairs at the University […]

    Continue reading
  • Week two has come and gone for both of CIG’s Francophone groups. During this time, they adjusted to Athens and continued to explore the city. One such activity was a group trip up Mount Lycabettus to look over […]

    Continue reading